Réussites

 
""
Qu'il s'agisse de trouver de nouveaux moyens pour se mettre à l'abri des toxi-infections alimentaires ou un traitement plus efficace contre le VIH, les sommes que le gouvernement canadien injecte dans l'Initiative de recherche et développement en génomique (IRDG) continuent d'avoir de sérieuses retombées sur la recherche médicale, notamment le développement de divers traitements prometteurs contre le cancer par les chercheurs du CNRC.
""
Le blé, l’avoine et l’orge sont les 3 principales céréales cultivées au Canada. Or, la vitalité et la compétitivité à long terme de ce créneau, vital pour l’industrie agroalimentaire, reposent sur plusieurs facteurs, dont la capacité des phytogénéticiens (ou sélectionneurs) à créer de nouvelles et meilleures variétés. Désormais, les chercheurs recourent à des techniques de pointe en génomique pour mieux encadrer le processus d’amélioration génétique (ou sélection) et l’accélérer.
""
Chaque année, les ravageurs font perdre des milliards de dollars en dommages aux agriculteurs du Canada. Des chercheurs canadiens montrent comment des méthodes qui reposent sur la génomique parviennent souvent à les atténuer, voire à y mettre fin, sans insecticides.
Des scientifiques du gouvernement fédéral ont entrepris la destruction contrôlée d'une zone riveraine le long d'un petit bassin versant expérimental dans le bassin de la rivière Nation Sud à l'est d'Ottawa afin d'étudier l'impact des pratiques communes en agriculture et en gestion de l'eau sur l'écosystème et la santé humaine.
""
Des scientifiques de la station de recherche d'Agriculture et Agroalimentaire Canada à Harrow, dans le sud-ouest de l'Ontario, collaborent avec une équipe d'Environnement et Changement climatique Canada pour étudier comment les pratiques agricoles peuvent affecter les communautés microbiennes du sol et leur impact sur la santé du sol et des cours d'eau voisins, notamment en contribuant au développement de proliférations d'algues nuisibles.
""
Des scientifiques de l'Agence de la santé publique du Canada ont mis au point un outil informatique qui permet de sous-typer la bactérie Salmonella. Appelé BioHansel, ce nouvel outil améliorera la surveillance, la détermination des sources et l'évaluation des risques de cette bactérie, l'une des causes les plus fréquentes d'intoxication alimentaire au Canada et dans le monde.
""
Grâce à des technologies génomiques de pointe, des scientifiques fédéraux acquièrent des connaissances qui pourraient permettre de prédire, voire prévenir, la prolifération d'algues nuisibles — cette boue verte souvent toxique causée par la croissance incontrôlée de cyanobactéries qui envahit nos cours d'eau chaque été.
""
Des scientifiques fédéraux utilisent les technologies de la génomique pour améliorer la surveillance de la biodiversité au fond des lacs et des rivières du Canada — un indicateur clé de la santé d'un plan d’eau.
""
Des scientifiques de 7 ministères fédéraux qui participent au projet d’Écobiomique ont adopté les mêmes protocoles pour effectuer des analyses métagénomiques de milliers d’échantillons de sol et d’eau prélevés dans tout le Canada et produire des rapports connexes.
""
Les chercheurs du gouvernement du Canada élucident un mystère qui hante les scientifiques du monde depuis les années 1940, celui de comprendre les mécanismes génétiques qui permettent aux gènes, y compris les gènes de la résistance aux antimicrobiens, de passer d'une espèce de bactérie à une autre, élément clé pour expliquer la façon dont cette résistance se transmet.